Sécuriser les territoires de vie pour soutenir les peuples autochtones mobiles et conserver la nature en Iran - une initiative en mémoire et à l'honneur du Dr M. Taghi Farvar

Sécuriser les territoires de vie pour soutenir les peuples autochtones mobiles et conserver la nature en Iran – une initiative en mémoire et à l’honneur du Dr M. Taghi Farvar

M. Taghi Farvar (1942-2018) a été un pionnier de la conservation de la nature par, avec et pour les peuples autochtones et les communautés locales. Il a toujours défendu leurs droits collectifs sur leurs territoires et leurs ressources naturelles et a cherché à influencer de manière positive les politiques pertinentes aux niveaux national et international. Il aimait particulièrement travailler avec les tribus autochtones nomades et soutenir leurs pratiques en faveur d’un pastoralisme durable. Taghi croyait fermement que les peuples autochtones et les communautés locales sont des acteurs essentiels pour assurer des modes de vie durables et la conservation de la nature, et que leurs connaissances autochtones et traditionnelles sont indispensables à la préservation, à l’utilisation durable et à la restauration de la nature de leurs «territoires de vie». Pour lui, les anciens des tribus – femmes et hommes, détenteurs et perpétueurs de telles connaissances – sont les enseignants que nous devons écouter si nous voulons conserver notre Terre Mère.

Taghi a consacré toute sa vie à ce qu’il croyait et a souvent réussi à transformer radicalement la situation des peuples autochtones et des communautés locales aux niveaux local, national et international. Un compte-rendu de sa vie et de ses réalisations est disponible ici : https://www.iccaconsortium.org/wp-content/uploads/2018/07/Taghi-Juillet-2018.pdf avec des souvenirs émouvants de comment il a touché la vie des autres: https://www.iccaconsortium.org/index.php/fr/2018/07/17/dr-mohammad-taghi-farvar-president-du-consortium-apac/

En Iran, Taghi a été co-créateur et inspirateur du Centre pour le développement durable et l’environnement (Cenesta) et instigateur et soutien principal de l’Union des tribus nomades autochtones d’Iran (UniNomad) et de l’Union des gardiens de chameaux autochtones d’Iran. (UniCamel). Tous travaillent pour le soutien des territoires de vie des peuples autochtones mobiles d’Iran.

En 2018, afin de réagir à la perte de Taghi et de continuer à honorer sa mémoire, son expérience et ses enseignements, Cenesta a développé une initiative « visant à soutenir l’auto-renforcement des peuples autochtones nomades, gardiens des territoires de la vie en Iran ». L’objectif est de renforcer l’organisation, la solidarité interne et mutuelle, l’apprentissage et l’action efficace d’UniNomad et d’UniCamel. En fait, cette initiative les aidera également à réagir à la perte de Taghi, qui a été pendant de nombreuses années leur principal inspirateur et mentor. En 2019, l’initiative a été soumise à la Fondation Paul K. Feyerabend et au Consortium ICCA, qui ont décidé de la soutenir conjointement.

Cette initiative permettra à UniNomad et à UniCamel de se rencontrer régulièrement et de consolider leur organisation, leur identité et leur action. Avec le soutien de Cenesta, ils amélioreront leur capacité à faciliter les processus d’auto-renforcement sur leur territoire de vie et plaideront auprès des autorités gouvernementales en vue de l’adoption de politiques nationales et régionales appropriées. Cette initiative permettra également à UniNomad et UniCamel d’étendre leurs activités en contactant activement, en soutenant et en recherchant l’adhésion d’autres tribus autochtones et confédérations tribales mobiles en Iran. En fin de compte, les territoires de vie des peuples autochtones mobiles devront être sécurisés sous leur gouvernance, à la fois pour la subsistance durable de leurs gardiens et pour la conservation de la nature.